Projet Aeralim : un procédé de traitement des biodéchets modulable

Projet Aeralim : un procédé de traitement des biodéchets modulable

Le projet Aeralim est un « procédé de traitement des biodéchets modulable, économe en énergie et produisant une solution fertilisante », qui a été développé par le porteur de projet Amaury De Guardua travaillant au sein de l’UR 1466 OPAALE d’INRAE à Rennes, en région Bretagne.

Amaury De Guardua est un chercheur au sein de l’UR 1466 OPAALE d’INRAE à Rennes, qui travaille depuis de nombreuses années sur la mise en place d’une technique alternative de traitement et de valorisation des biodéchets alimentaires produits par les collectivités, les ménages, les commerces alimentaires, les industries agro-alimentaires, etc. Le projet Aeralim est le fruit de toutes ses recherches, celui-ci est basé sur une technique aérobie semi-continue intégralement automatisable, sobre côté énergie. Cette technique dite « aérobiose » leur permet de réduire l’émission d’odeurs. Ainsi, ce procédé permet d’aboutir « à la production d’une solution représentant 4% de la masse de déchets traités, concentrée en éléments fertilisants d’intérêt agronomique et d’un résidu solide épandable représentant moins de 1% de la masse de déchets traités. »

L’année 2022 a marqué le lancement du programme de maturation Aeralim, d’une durée de 29 mois, qui a notamment permis de travailler sur différents aspects clés en lien avec le développement du procédé tels que la compréhension des interactions entre les processus à l’origine de la transformation des déchets, l’étude de sa performance soit la capacité de traitement par exemple.

Quel est le fondement de ce projet ?

Voici les différentes étapes du procédé : 

  • Le broyage des déchets en solution aqueuse
  • La dispersion de la suspension obtenue sur un cylindre horizontal rotatif perforé
  • L’aération naturelle ou forcée du garnissage
  • Le recyclage de la solution sortante du garnissage
  • La mise en rotation du cylindre contenant le garnissage et la matière
  • L’extraction d'une solution minéralisée exploitable (N, P, K S, Na, Ca, etc) par purge périodique

Ouest Valorisation a été l’un des piliers de ce projet innovant, notamment via l’accompagnement lors de la sélection du cabinet de Propriété Intellectuelle, qui avait la charge de rédaction de la demande de brevet, le pilotage de l’étude de marché, l’élaboration du business plan, la stratégie commerciale, etc. Celui-ci a également été l’interlocuteur privilégié lors des échanges sur les avancées scientifiques et technologiques. 

 

Pour plus d’informations

 


Source : Ouest Valorisation

Partager :
Auteur de la page

Belgin Karaoglan

Modérateur

Belgin Karaoglan