Un vent d’économie circulaire en Bretagne : offrir une seconde vie aux filets de pêche

Un vent d’économie circulaire en Bretagne : offrir une seconde vie aux filets de pêche

En région Bretagne, trois jeunes entrepreneurs du Finistère transforment les filets de pêche usagés en granulés prêts à l'emploi, notamment utiliser pour la fabrication des lunettes ou des montres. La start-up bretonne Fil & Fab créée en 2019, découle de l'idée commune de valoriser les filets de pêches, en recherchant différentes méthodes pour les recycler.  

Les filets de pêche sont l'une des principales sources de déchets des ports français. Rien que dans le Finistère, plusieurs centaines de tonnes de filets de pêche sont jetés, chaque année, dans des bennes pour ensuite être incinérés ou enfouis. C’est pourquoi, les trois entrepreneurs ont décidé d’agir en mettant en œuvre leur savoir en créant leur start-up Fil & Fab.

La start-up déploie des actions afin de contribuer à répondre aux problématiques environnementales, notamment en mettant en place des filières locales de revalorisation des filets de pêche. Les trois entrepreneurs ont mis au point un système qui consiste à transformer le nylon des filets en granulé polyamide. Cette revalorisation contribuera par conséquent, à réduire l’incinération et l’enfouissement des filets de pêche « et faire de cette ressource un nouveau matériau, le Nylo. »  À noter que chaque étape de la fabrication des granulés de Nylo est assurée en Bretagne : de la collecte au broyage des fils, en passant par le tri. 

Cette start-up envisage d'étendre son activité en recyclant les gisements de filets de pêche sur l'ensemble du territoire français. 

Pour en savoir plus sur Fil&Fab 


Source :  France3

Crédit photo : Pexels 

 

Partager :
Auteur de la page

Belgin Karaoglan

Modérateur

Belgin Karaoglan